top of page
Les abeilles, gardiennes modestes et essentielles
Apiculteur en plein effort

Le miel, l'or liquide des Cévennes

    Nous travaillons dans le plus grand respect de l'Abeille, de ses cycles. 

Variété:

   Nous tenons à notre abeille noire, apis mellifera mellifera. Cette espèce apparue il y a 20 000 ans en Europe parait la plus adaptée au climat de nos montagnes. Malheureusement, avec la transhumance massive due à la ressource châtaignier, il nous est devenu impossible de garder une génétique pure et c'est inquiétant.

Et le sirop de sucre?

   Pas de nourrissement systématique, un respect du biotope proche du rucher garantissent un miel à dominance châtaignier mais riche de milles autres saveurs. Nous ne posons les hausses qu'une fois le corps plein. En cas de nécéssité, nous fabriquons un sirop avec miel, sucre et hydrolats.

Récolte respectueuse

   Une récolte au chasse-abeille évite aussi de fumer le miel et les cires. 24h avant la récolte, l'apiculteur passe poser entre les hausses et les corps un accessoire restreignant la circulation des abeilles à la seule descente. Elles peuvent sortir de la hausse mais ne peuvent plus y remonter. Grâce à cela,  le prélèvement des hausses se fait sans chambouler les abeilles qui sont contenues dans les corps.

Seul le miel des hausses est prélevé, laissant le miel des corps en provision pour les colonies.

Et Varroa destructor?

   Actuellement, la lutte contre le varroa se fait par des moyens classiques (sous le contrôle du GDSA). Cependant,  nous allons essayé de relever le niveau énergétique du rucher de manière à ce qu'il développe une résistance intrinsèque à son parasite.

 

Ruchers fixes et lavandes

La cire d'opercule, paillettes d'or

l'autre produit de la ruche  que nous avons choisi de valoriser est la cire d'opercule. Il s'agit de ce qui est récupéré lors de la récolte du miel, quand il faut ouvrir les alvéoles afin de libérer l'or liquide.

   Cette cire est automatiquement "neuve", c'est à dire de l'année en cours. Elle est aussi vierge de résidus de traitement. Après avoir fini de désoperculer les hausses, les opercules sont centrifugées pour en récupérer la moindre parcelle de miel, puis mises à "lécher", c'est à dire mise à disposition des abeilles qui vont la découper et en retirer les dernières particules de miel. Ensuite, la cire est raffinée: fondue avec un peu d'eau sur la chaleur du poêle à bois, elle est filtrée finement puis mise à décanter. La solidification très lente permet aux impuretés de descendre au fond du récipient. 

   Le matériel obtenu sert ensuite de base aux baumes , plus de renseignements sur le processus de fabrication ici aussi/

   Nous fabriquons aussi des bougies à la cire d'abeille, en conversion bio.

   Les bougies à la cire d'abeille ont un pouvoir éclairant plus fort, une durée de vie deux fois plus longue et ne produisent pas de suie en se consumant.

    En brulant elles dégagent une douce odeur de miel qui apporte apaisement et sérénité.

Flash frelon asiatique

Nous faisons face ,depuis 2017, à des mortalités importante, des désertions, du stress; directement lié aux frelons asiatiques.

Malheureusement, dans nos montagnes, il est extrèmement difficile de repérer les nids. 

Comptons donc sur le piégage précoce des reines et les préparations D8 que nous commencerons en 2024.

Récupération d'un essaim 

bottom of page